dimanche 30 juin 2013

C'est les vacances !

http://www.coloriages.fr/coloriages/coloriage-vacances-d-ete.jpg


Coucou,
Je dois m'excuser pour cette petite pause de quelques jours que j'ai faite sur mon blog, sans même vous prévenir. Les préparatifs de vacances, le voyage... tout cela m'a empêché de venir sur mon blog.
Mais me voilà ! Enfin, je tiens quand même à vous dire : je continuerai à publier des articles dans les trois semaines qui viennent, mais ce sera un peu moins fréquent. Pour l'instant, les petits moments où j'aurai accès à un ordinateur (et à Internet), je préfère les utiliser pour continuer le texte pour le concours de Safran (avec Laflamme).
Mais pas de panique, hein !
Mon blog ne s'éteint pas, il marche un peu au ralenti juqu'au... au 21 juillet, je pense.
Bonnes vacances à tous, profitez bien, où que vous soyez, et reposez vous !

A bientôt ! 

lundi 24 juin 2013

Les Rebelles du Nouvel Ordre

"Les Rebelles du Nouvel Ordre" de James Patterson et Gabrielle Charbonnet.
(Éditions Livre de Poche Jeunesse - 347 pages)


Whit et Wisty croyaient être des adolescents ordinaires. Mais une nuit, des miliciens du Nouvel ordre, ce régime totalitaire qui a pris le contrôle du gouvernement, surgissent et enlèvent le frère et la soeur. On les accuse d'être des rebelles. De posséder des pouvoirs maléfiques et de pratiquer la sorcellerie. Le Nouvel Ordre élimine tous les gens parvenus à l'âge de dix-huit ans... et Whit a dix-sept ans passés. La course contre la montre vient de commencer.


Mon résumé

Deux adolescents pas très bons à l'école, avec des parents un peu baba-cool, mènent une vie plus ou moins normale, mis à part que leurs parents leurs enseignent de drôles de choses depuis leur naissance. Mais une nuit, ils sont séparés brutalement de leurs parents, sont emmenés dans une camionnette pour aller dans une sorte de prison. Ils découvrent alors un monde inconnu jusque là, un monde où leurs têtes sont mises à prix. Super... Ils découvrent alors qu'ils sont des sorciers très puissants, mais ne parviennent pas encore bien à contrôler leurs pouvoirs. Comment se défendre contre les forces de l'ordre avec des pouvoirs qui font n'importe quoi ?

Caractères et personnages 


Wisty  
Jeune adolescente de quinze ans, rousse, ayant l'habitude de sécher les cours. Son caractère rebelle me plait bien, car il lui apporte parfois des ennuis. Par contre, je trouve qu'elle devient presque trop vite douée en matière de sorcellerie... 
Whit
Jeune homme blond, beau gosse, musclé et très bon en foot. Un peu trop cliché, non ? Sa description m'a beaucoup fait penser aux ados des séries américaines, avec les pom-pom girls et les basketeurs musclés. En plus, Whit a une petite amie genre modèle de beauté. Mais bon... Sinon, le caractère un peu macho de Whit est parfois attendrissant, parfois très agaçant. 
Les enfants rebelles
Trop nombreux. Il en sort de partout, on n'arrive pas à retenir les prénoms, les caractères et les descriptions. Et j'aurais trouvé bien qu'ils se disputent, que le groupe se sépare... 
Les méchants
Ils sont... méchants. Ça parait peut-être évident, mais c'est ça qui me vient à la bouche. Ils sont méchants, et non vicieux. Ils torturent, emprisonnent et poursuivent, mais c'est tout. J'aime bien les méchants qui utilisent des plans machiavéliques, qui mentent, qui torturent l'esprit (et non le corps). Dans ce livre, les méchants sont méchants, et puis c'est tout. Ils ne sont pas très poussés, sauf le fayot de base, qui me fait frémir à chaque fois...

L'histoire


Bien. Un peu classique, mais pas mal. Je dis classique, parce que : les adultes méchants (Hitler ?), les enfants rebelles confrontés à eux même, c'est un peu du déjà vu. Mais parfois, je me dis "Y a-t-il tellement d'histoires déjà écrites que quelqu'un qui veut en écrire un nouvelle copiera d'office quelqu'un d'autre sans la savoir ?" 
Ce qui m'a plu : la magie, la fait que les deux ados n'arrivent pas tout de suite à la contrôler, le fait qu'ils soient rebelles sans le savoir.
Ce qui m'a moins plu : j'ai trouvé l'histoire un peu... légere. Oui, j'ai trouvé que les chapitres (très courts, mais ce n'est pas ça qui est dérangeant) n'étaient pas vraiment bien approfondis. J'aurais aimé un petit peu plus de dialogue et de... de cruauté. Sans aller jusqu'au sadisme, mais les méchants ne m'ont fait frémir qu'une ou deux fois. 

Conclusion : 
Voici le tome 2.
Je le lirai vôlontier, malgré la critique
un peu négative que j'ai faite. 

C'est Lundi, que lisez-vous ? (9)



Alors voilà le principe : C'est un rendez-vous hebdomadaire installé par Mallou puis repris par Galleane. Les règles ci-dessous sont extraites du blog de Galleane :

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
Eh bien... Toujours "Entre chiens et loups". Comme je suis à cheval sur deux livres, je n'ai fini aucun des deux...

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Je lis (encore et toujours) "Rebelle". Et maintenant, je lis en plus "Les rebelles du Nouvel Ordre". Ce dernier me passionne plus. 

3. Que vais-je lire ensuite ?
Oh, ça, je me le demande bien ! J'ai emprunté tellement de livres à la bibliothèque ! Et ils sont tous aussi appétissants les uns que les autres... Comment choisir ?

Allez, je vous souhaite une très bonne semaine livresque !
Bisous !

mardi 18 juin 2013

Chapitre 19 (Nil)



Chapitre 19

Nil s'étira longtemps, très longtemps. Puis il bailla sans aucune retenue. Il était fatigué. Vraiment fatigué. Sa seconde nuit chez John avait été très agitée. Elena, il ne pensait plus qu'à elle. En dormant, en mangeant, en marchant. Elle était toujours quelque part. Tout lui rappelait la jeune fille. Il la retrouverait le lendemain. En attendant, il décida de sortir en ville pour se changer les idées. Il allait ouvrir la porte quand Roy accourut, tout joyeux.
-         Oh, désolé, Roy... Tu ne peux pas sortir comme ça... on ira sur la plage plus tard, d'accord ?
Le youm se mit à gémir doucement, mais finalement, il repartit dans la cuisine, laissant Nil tout seul. Celui-ci franchit le seuil de la porte d'entrée et se retrouva dehors. Le soleil venait à peine de se lever, mais c'était jour de marché, et il y avait déjà du monde. Dans un mouvement de lassitude, Nil décida de s'y rendre. Après avoir parcouru plusieurs mètres, il rentra dans un bar. Sa gorge sèche et son ventre vide ne le resteraient plus très longtemps... il s'assit à une petite table et attendit qu'un serveur n'arrive. Il en repéra un qui prenait la commande d'un vieil homme, tout en muscles. Il avait un bandeau noir sur l'oeil. Nil sursauta. Un des capitaines qui accompagnaient Hovan, son frère ! Que faisait-il ici ? N'avait-il pas une cargaison à livrer ? L'air renfrogné et abattu de l'homme l'intrigua. Nil prit son courage à deux mains, et après que le serveur soit parti, il décida de s'asseoir en face du capitaine. En voyant l'adolescent, celui-ci releva la tête et fronça les sourcils.
-         Qui es-tu ?

lundi 17 juin 2013

C'est Lundi, que lisez-vous ? (8)



Alors voilà le principe : C'est un rendez-vous hebdomadaire installé par Mallou puis repris par Galleane. Les règles ci-dessous sont extraites du blog de Galleane :

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
La semaine dernière, j'ai lu "Entre chiens et loups".

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Je lis toujours "Rebelle". Mais comme il ne me passionne pas vraiment, j'hésite à continuer... Auriez-vous des critiques à faire sur ce livre ?  

3. Que vais-je lire ensuite ?
Un livre que je viens d'acheter : "Les rebelles du Nouvel Ordre". Ou peut-être un de ceux que j'ai empruntés à la bibliothèque...

Allez, je vous souhaite une très bonne semaine livresque !
Bisous !

dimanche 16 juin 2013

Entre chiens et loups

"Entre chiens et loups" de Malorie Blackman (Éditions Macadam - 400 pages)



Callum m'a regardée. Je ne savais pas, avant cela, à quel point un regard pouvait être physique. Callum m'a caressé les joues, puis sa main a touché mes lèvres et mon nez et mon front. J'ai fermé les yeux et je l'ai senti effleurer mes paupières. Puis ses lèvres ont pris le relais et ont à leur tour exploré mon visage. Nous allions faire durer ce moment. Le faire durer une éternité. Callum avait raison : nous étions ici et maintenant. C'était tout ce qui comptait. Je me suis laissée aller, prête à suivre Callum partout où il voudrait m'emmener. Au paradis. Ou en enfer.

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin.



J'ai vraiment dévoré ce livre (et je me suis léché les babines). C'est magnifique. Je n'aurais jamais pu imaginer un monde où les Blancs sont esclaves et opprimés, et les Noirs sont riches et ont le pouvoir. Ce n'est pas ce qui se passe vraiment sur Terre... Alors ça fait bizarre à se le faire rentrer dans la tête. Je trouve que Malorie Blackman a très bien écrit son livre, car on croit à son monde. On est avec les personnages (les voix de Callum et Sephy sont alternées), ils nous racontent leur histoire injuste. Autant pour l'un que pour l'autre. Callum, qui est Blanc, c'est un Nihil, est vu comme sournois, un voleur, un voyous, par les Noirs (les Primas). C'est très difficile de faire de bonnes études quand on est un Nihil. Mais Sephy, qui est amie avec un Nihil, est très mal vue aussi : autant par les autres Primas, car elle traine avec la "racaille", que par les Nihils, car elle fait partie de ceux qui les oppriment. 

Les deux jeunes se battent silencieusement contre cette société injuste et raciste. Même la justice, qui n'est constituée presque que de Primas, n'est pas juste pour les Nihils. Si un Noir est soupçonné d'avoir commis un meurtre, il sera d'office pendu. 
Un jour, Callum parvient à entrer dans le collège de Sephy, pour y faire ses études. Ils a brillamment réussi l'examen d'entrée. Mais les professeurs lui mènent la vie dure. Pour la même faute, une fille Nihil est renvoyée du collège, et un autre Prima s'en tire seulement avec un avertissement. Horrible ! 
Oui, dans ce livre, le racisme est un peu exagéré. Mais à peine !
Et ce qui est assez difficile, c'est d'imaginer les esclaves blancs et tous les ministres noirs. Quand j'imagine Sephy dans ma tête, je ne peux pas m'empêcher de la voir d'abord blanche, puis ensuite noire.
Malorie Blackman a eu une super idée "d'inverser" les rôles. On y croit, mais en même temps, ça perturbe et fait réfléchir.
J'ai vraiment adoré. Merci pour ce merveilleux livre !
Ah oui, une petite note de ma part (je fais du Latin à l'école) : "nihil", en Latin, veut dire "rien". Et "prima" veut dire "premier". Cela me choque encore plus de savoir qu'un être humain peut-être traité comme du rien. Du vide. Du néant.


Extrait : 
- Je peux t'embrasser ?
Mon sourire s'est effacé.J'ai froncé les sourcils.
- Quoi?
- Est-ce que je peux t'embrasser?
- Pourquoi?
- Pour voir ce que ça fait, a répliqué Callum.
Berk ! Double berk ! Mon nez s'est plissé malgré moi.
S'embrasser ? Pourquoi est-ce que mon meilleur ami avait tout à coup envie d'un truc aussi...débile?
- Tu en as vraiment envie ? ai-je grimacé.
Callum a haussé les épaules .
- Oui.
- Bon, d'accord.
Mon nez s'est de nouveau plissé.
- Mais faite vite !



Conclusion : 

Voici la couverture en une autre version...

De retour de la bibliothèque...



Hello,
Je vous annonce que ce week-end j'ai été à la bibliothèque, et que j'ai fait le plein de livres pour les vacances qui approchent...
Je vous fais la liste de ce que j'ai emprunté, et qui, par conséquent, sera chroniqué un jour ou l'autre.

- Oksa Pollock (1 et 2)
- Entre chiens et loups
- Kivousavé
- Staters
- Un endroit où se cacher
- Petit frère
- L'étrange vie de Nobody Owens
- Divergente
- Max
- A comme Association (1 et 2)
- Tour B2 Mon amour

Et voilà ! Peut-être que j'en ai oublié un ou deux, mais voilà, vous pouvez savoir un peu à quelles critiques de livres vous attendre.

Salut !

jeudi 13 juin 2013

Chapitre 18 (Nil)



Chapitre 18

Elena était à présent couchée sur la banquette arrière du véhicule. Elle avait reçu les premiers soins par Mia, habituée à faire l’infirmière. Mais malgré cela, Elena était encore mal en point. Elle dormait profondément, mais sa respiration était un peu difficile, et son visage était crispé. Nil, assis à côté d’elle, sur la banquette, lui caressait les cheveux. Il se faisait tout petit pour lui laisser le plus de place possible. Il aurait presque voulu utiliser sa Spécialité pour se faire encore plus petit. Il se sentait fatigué, et un peu perdu dans ce véhicule inconnu. Il avait toujours vécu dans la forêt, parmi les arbres. Oh, il avait bien déjà vu des voitures, quand il vivait encore chez John, mais il n’était jamais monté dans l’une d’elles. Il trouvait cela en même temps inquiétant et magnifique d’avancer à toute vitesse sans devoir bouger les jambes. Tout à coup, il se demanda comment Mia et John l’avaient trouvé… et surtout comment ils se trouvaient ensemble.
-         Mia, comment se fait-il que vous nous ayez sauvés à temps ?
-         Eh bien, mon p’tit Nil, tu vas être étonné. C’est Roy qui est venu me prévenir que vous aviez des problèmes.
-         Hein ? Mais il ne parle pas !

mardi 11 juin 2013

Les aventures de Violette (par Chocolatfondu)


Voici un texte de Chocolatfondu "Les aventures de Violette". C'est la première partie, les autres suivront. Bonne lecture !

L’été était lourdement ensoleillé sur la côte atlantique. Les longs cheveux châtains de Violette étaient en sueur. Des gouttelettes lui perlaient le front. Elle entendait son pouls battre à toute allure. La nouvelle lui retournait le ventre. Le déménagement la tracassait. Les dunes de sable semblaient si douces contrairement à sa vie. Par-ci par-là plusieurs herbes sauvages jaunies lui arrivant aux genoux tremblotaient avec le vent. Elle gravit les quelques marches en bois pour atteindre l’immense tas de sable, la grande dune. Elle fit quelques pas sur le sable. Cela lui brûlait les pieds, pourtant un sentiment agréable la surprenait à chaque fois qu’elle allait à la rencontre de la nature, elle s’évadait. Violette entama un pas de course. Elle inspirait, expirait à une allure remarquable. Tous les jours, l’impression de légèreté la faisait rêver ; jusqu’à aujourd’hui. Bien qu’elle y soit habituée, ses pieds s’enfonçaient dans le sol ce qui l’empêchait de déployer toutes ses forces. En un rien de temps, elle y fut arrivée. L’océan Atlantique se étendait devant elle, Violette scruta l’horizon, les tons de bleus lui sautaient aux yeux. Le ciel était bleu, l’océan était bleu, comme si le monde lui appartenait. À une dizaine de mètres, s’amassaient l’écume et l’eau salée des vagues. Violette laissa peu à peu l’eau augmenter jusqu’à ses genoux. Le flot tempéré de l’océan picotait ses tibias. La marée avait mouillé le sol pour former une masse pâteuse. Une vague puissante vint la tirer de sa rêverie enfantine, la vague éclaboussa son short. Doucement, une goutte ruissela de sa joue. C’était si beau, elle allait partir. Quitter cet endroit serait comme lui arracher le cœur. Sa vie s’effilochait, son avenir, elle. Ses larmes coulaient dans l’océan salé, formant des ondes se faisant effacer par les vagues. Violette allait abandonner sa région natale pour s’installer à des milliers de kilomètres de là, en Asie. Son père, un homme d’affaires à l’humeur pimentée avait décidé d’installer sa famille là-bas pour son emploi. L’accord était déjà passé, dans un mois Violette et sa famille allait s’installer dans un petit appartement en Thaïlande à Bangkok. Elle ne s’y était jamais rendue, elle savait juste que la pollution était abondante à un point inimaginable. Elle entendait le son des vagues, le son du vent.

Concours sur Coffee & Books !



Hello hello ! 
Cet article pour vous présenter un concours qui se passe en ce moment sur Coffee & Books.
"Grand Concours d'écriture : Ta nouvelle, ton roman... devient un livre !"  
Je me suis dit que juste vous mettre un lien vers le blog n'était pas suffisant, et je voulais vous le présenter. Donc voilà l'article tel quel, écrit par Safran :



Manier les mots avec aisance, votre plume (ou votre stylo) virevoltant sur le papier, les mots jaillissant de votre esprit, vous connaissez... Alors ce concours est fait pour vous ! 

A qui est-il destiné ? Jusqu'à quand dure-t-il ?
Il est ouvert aux jeunes de 10 ans révolus à 18 ans maximum et l'on peut s'inscrire au moyen du formulaire ci-dessous. Il se déroule du Samedi 30 Mars au Samedi 24 Juillet 2013. Le concours ne sera possible que si dix participants minimum s'inscrivent en tant qu'auteurs et envoient leurs manuscrits.

Oui, mais... en quoi consiste-t-il ?
Il s'agit d'écrire une nouvelle ou un roman d'entre à peu près 50 et 500 pages, sur n'importe quel thème tant qu'il ne contient pas de propos diffamatoires, blasphématoires, racistes, incitant à la haine ou à la violence, pouvant choquer etc. Tout travail jugé inacceptable sera supprimé sans préavis du concours et son auteur sera disqualifié. De plus, vous devez m'envoyer en même temps que votre manuscrit une déclaration sur l'honneur attestant que celui n'a pas été inspiré ou copié par/d'une autre oeuvre (et ceci est valable pour le titre également)

Quel est le prix à gagner ?
Le texte gagnant sera publié le 30 Septembre 2013 et sera imprimé sous forme de livre format A5, avec une couverture contenant une image en couleur, votre nom et la mention "Roman". Le livre ne sera pas édité mais imprimé, et ce en plusieurs exemplaires (entre 1 et 3 maximum). 

Qui choisira le texte gagnant ? Quels critères seront pris en compte ?
Un jury composé de cinq adultes et cinq jeunes déterminera le texte gagnant. Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire en tant que jury, mais un jury ne peut pas envoyer de texte. 
Les critères pris en compte sont les suivants : la fluidité du texte, les idées, l'imagination, le cadre et les personnages, la poésie du texte (éventuellement), l'orthographe (le jury sera très indulgent), le ressenti (un texte passionnant, original en mélioratif, a toutes ses chances)


Perso, j'y participe. Ce concours, cette manière de juger, ces prix, cela me fait envie. J'y présenterai donc un texte, en duo avec Laflamme. Ce texte sera celui que je publie réguilièrement sur ce blog : Nil.

lundi 10 juin 2013

C'est Lundi, que lisez-vous ? (7)


Alors voilà le principe : C'est un rendez-vous hebdomadaire installé par Mallou puis repris par Galleane. Les règles ci-dessous sont extraites du blog de Galleane :

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
J'ai lu "No et moi" et "La chambre de l'ange".

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Je lis "Rebelle". Un livre que je ne lis pas très vite. J'ai l'impression qu'il ne se passe rien, mais c'est peut-être juste que je suis au début... 

3. Que vais-je lire ensuite ?
Sûrement "Le temps des miracles". Ou autre chose, car ce sera mon anniversaire et que je passerai à la bibliothèque...

Une très bonne semaine livresque à vous tous !

dimanche 9 juin 2013

Chapitre 17 (Nil)



Chapitre 17


Roy se réveilla le premier, la lune encore visible parmi les nuages rosés et le ciel mauve. Il bailla à s’en arracher la mâchoire, puis s’étira. Sans réveiller personne. Le tension de la veille, bien qu’appaisée, était encore présente dans l’air. Heureusement, les deux maitres du jeune youm s’étaient réconciliés. Roy s’ébroua, puis s’élança à travers la plaine.
Nil s’éveilla en même temps que son amie Elena. Ses mains, pas encore cicatrisées, le faisaient encore souffrir. Mais il décida que ce n’était rien, et que d’abord comptait la jambe d’Elena. La pauvre ! Quelle idée elle avait eu de s’enfuir comme ça, pour ensuite tomber dans une crevasse ! Enfin… Il fallait à tout prix trouver quelqu’un qui pourrait la soigner, mais Nil rageait à l’idée de refaire à l’envers tout le chemin qu’ils avaient parcouru la veille. Mais il ne dit rien à Elena, de peur qu’elle se force à avancer, en refusant de soigner sa jambe, pour faire plaisir à Nil.
-         Nil, j’ai faim ! s’écria Elena.
-         Moi aussi. Et je me demande où est Roy.
-         Oh, ne t’inquiète pas pour lui. Il est grand, tu sais. Il retrouvera le chemin, même si nous repartons tout de suite.
Amusé du ton d’Elena, mais inquiet pour elle, Nil sourit tristement. Puis, en essayant de se reprendre un peu, il se pencha vers les sacs pour prendre à manger. Il ne savait absolument pas ce qu’ils feraient quand ils auraient mangé. Que faire ? Il fallait impérativement trouver un médecin, un sorcier ou quelqu’un capable de soigner son amie. Mais pour trouver quelqu’un, il fallait marcher : chose impossible pour Elena. Et il était hors de question de la laisser seule !
-         Eh, Nil, ça va bien, la tête ? Parce que je veux bien une robe, mais pour manger, ce n’est pas terrible !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...